• Chronique #01 - #Horror - Haha non, ça ne veut rien dire !

    ENNFFFIIINNN ! Ma première critique de film sur ce blog, on aura quand même attendu environs 2 ans depuis la création de la rubrique. Enfin bref, on va parler aujourd'hui de #Horror. Le titre donne pas confiance, hein ? Vous inquiétez pas, ça va bien se passer.

    C'est assez difficile d'avoir plus d'infos sur le film, mais j'ai essayer de rassembler l'essentiel. #Horror est un film Américain de 2015 fais par la réalisatrice Tara Subkoff. Et pour le coup, je suis d'accord avec un avis d'un spectateur sur Allociné, « Sans doute l'un des films les plus étranges que je connaisse. » Je ne dirait pas que c'est un bon film, mais je ne dirait pas que c'est un mauvais film non plus. Il m'a laissé une drôle d'impression et je suis perplexe.

     

    ▶ Synopsis: 

    Des pré-adolescentes privilégiées découvrent ce que le mot terreur veut vraiment dire lorsque leur petit jeu sur Internet mène à un autre jeu bien sinistre.

    Et je vous arrêtes tout de suite parce que ce n'est absolument pas ce que vous verrez dans ce film. Je vais vous faire un vrai synopsis plus honnête :

    Des pré-adolescentes privilégiées se font une petite fête dans la grande maison de l'une d'entres-elles sans surveillance et ce qu'elles ne savent pas c'est qu'elles sont observées.

    Oui, "le petit jeu sur internet" ce n'est rien. La seule chose qu'elle font avec leur portable, c'est se prendre en photo et apparemment poster le tout sur un réseau social, probablement Instagram. Vous allez me dire que c'est à cause de ça que tout va mal tourner, genre qu'elles vont se faire stalker par des followers un peu chelou ou quoi que ce soit, mais non. Parce QU'ELLES ONT PAS INTERNET. Le film est apparemment un avertissement au harcèlement sur Internet, mais ce thème n'est absolument pas traité dans le film. Les portables sont effectivement mis en valeur comme si c'était eux la source du problème sauf qu'absolument pas, la raison est autre et n'a rien avoir. Enfin bref, pour ceux qui s'en foutent de se faire spoil, vous pouvez lire la critique et ceux qui ne veulent pas se faire spoil, voici deux possibilités : Si vous avez Netflix, allez le voir et si non, passez directement à la conclusion à la fin de l'article.

     

     ▶ Sur ce, on commence. 


    Le film commence sur une voiture rouge arrêté dans un endroit enneigé ou un gars trompe sa femme avec une autre. Comment je sais ça ? Parce qu'ils le font supposer puis à la fin c'est clairement dit. Après que la femme sort de la voiture et se dirige je ne sais où et que l'autre repars en voiture, on les vois tous les deux se faire tuer. Et déjà là, il y a un problème. Cette scène n'aura absolument aucune importance jusqu'à les 25 dernières minutes du film où on apprend l'identité d'une seule de ces deux personnes.

    Bref, y'a un générique très bizarre et on vois ce qui est apparemment notre protagoniste, Alice qui se rassure devant un miroir pour une raison que le film expliquera plus tard parce qu'en fait tout le reste un est flashback jusqu'à cette scène. Enfin... Je suppose. Elle se fait emmenée en voiture par sa tutrice ou sa mère, nobody knows. Elle est présentée comme une fille un peu calme et silencieuse qui a apparemment une hypersensibilité mais... ça ne se vois pas pendant le film, excepté qu'elle a quelques légères hallucinations quand elle est dans un état de stresse. Est-ce que c'est ça ce dont ils voulaient parler ? Parce que je ne vois pas le rapport entre l'hypersensibilité et des hallucinations mais bon, je fais de mon mieux ;-;

    Elle arrive dans une maison ultra grande et silencieuse en mode art moderne et en allant vers un espèce de sous-sol, elle entend ses "copines" dire quelques saloperies sur elle. Du genre : "Ouais elle pue, on l'aime pas, mais bon c'est Cat qui l'a invité du coup on a pas le choix". Elle rentre et tout le monde fais comme si de rien n'était et passe du temps ensemble en attendant cette fameuse Catherine (Cat). Après cette scène, on retrouve une scène chez Cat, qui est une bonne transition parce que le groupe de filles parle d'elle et la scène d'après explique qui elle est. En gros, c'est une fille apparemment assez violente avec les autres et ferait du harcèlement sur d'autres enfants de son âge. Son père a été mis au courant et l'engueule de façon tout-à-fait normale, lui disant que ce n'est pas bien d'harceler, que quand ils seront grand, tout le monde s'en foutra de qui à persécuter qui et que ce qu'elle fait est futile, qu'elle ferait mieux de se concentrer sur son futur, etc etc. En soit on nous présente un père assez pédagogue mais.... Déjà son père à une aura très hostile et lui dit de ne pas traîner avec un mec qui est je suppose son petit ami. Il ne le connais apparemment pas mais il ne l'aime pas et bref, c't'un père très autoritaire qui à l'air de cacher des bails et une nature sombre. J'vous jure, ce type est un taré, vous verrez pourquoi. Ah oui et il commande un Xanax mais on sait pas trop pour qui, ni pourquoi.

    Ensuite on retrouve la mère, donc propriétaire de la maison où les filles font la fête, mais on s'en fout un peu sauf pour une scène, elle invite une amie qui lui dit que dans cette maison, y'a très longtemps, y'avais un artiste qui peignait des trucs glauques et apparemment il est mort dans la maison et Cat, étant arrivée à la maison à espionner la conversation avant de rejoindre toutes les filles. Le groupe de fille est enfin réunis. Elles sont très stéréotypées et immatures (sauf Alice) et beaucoup de gens critiquent cet aspect du film mais je les arrête tout de suite. Les filles ont quasiment toutes 12 ans et sont des gosses de riches et se comportent comme tel. Ce sont encore des gamines et quand tu prends du recul sur les scènes, les saloperies qu'elles s'envoient entres-elles sont vraiment des trucs de gamins, je rajouterais même que ces stéréotypes existent bel et bien et ce dans tous les pays et donc ça colle. Ça n'enlève pas le réalisme, si vous voulez. Mais on critique aussi le fait que les personnages sont tous insupportable et ça je comprend pourquoi, mais j'expliquerais ça dans la conclusion. D'ailleurs, ne me demandez pas comment ces filles se connaissent et pourquoi elles sont copines alors qu'elles s'envoient des saloperies tout le temps, je crois que même le film ne le sait pas 
    Bon vu que les autres personnages ne sont pas présentés, il y a Sophia qui est la fille de la propriétaire de la maison, une petite blonde à qui on croirais qu'elle soit la plus connasse d'entre-tous mais qui est la moins détestable avec Alice et les moments où elle est méchante sont en quelque sorte excusables. Il y a Georgia qui est "la grosse de service" (c'est cru), elle révèle plus tard dans le film la cause de son surpoids, elle mange beaucoup car ça lui fait office d'anti-dépresseur/stresse et se prend souvent des remarques dégueulasse sur son poids mais prend sur elle. Y'a Ava qui est la plus grande du groupe, c'est apparemment la plus mature mais elle dit presque rien dans le film, pareil que Francesca qui est encore plus osef. Les seuls personnages important dans ce film sont AliceCatSophia et Georgia
    • Sophia: Prends une photo de nous, "Kit Kat".
    • Cat: Je déteste quand tu me dis ça.
    • Sophia: Une toute petite.
    • Cat: Vous êtes toutes débiles.
    • Sophia: Sérieux ? T'es Jalouse ? 
    Ouais, Cat est légèrement susceptible, mais ça c'est rien comparé à après. Là on vois juste des fillettes de 12 ans qui se disputent mais Cat à un sérieux problème. Au moins, vous avez l'idée. Alice dit que la maison est vraiment trop bien, et bien que Sophia avait dit avant qu'elle ne l'aimait pas trop, elle lui dit qu'elle commence à s'y faire et Cat raconte ce qu'elle sait sur la maison, qu'elle a été construire sur l'ancienne maison d'un gars qui faisait des peintures cheloues mais elle déforme l'histoire en disant que c'était un psychopathe et que la maison est hanté par lui. « Il est devenu fou à cause de l'énergie d'un vortex créé par les 4 vents qui convergent sur cette propriété. » 

    Bien évidemment, personne ne la crois et ils vannent tous dessus. L'une d'entre elle s'exclame « Ray Jameson est toujours porté disparu. » Apparemment, ça serait un homme qui aurait disparu après avoir assassiné 6 personnes dans sa maison. Pourquoi je rajoute cette information un peu inutile ? Parce que ce film à la fâcheuse tendance à lancer des infos qui viennent de nulle pars sans jamais en reparler après. Elles reprennent les photos et Cat poste le tout sur un réseau social (très très mal illustré et pas du tout réaliste d'ailleurs) en n'oubliant pas de les insulter en hashtags. Cat et Sophia commencent à s'engueuler parce que Cat est un peu trop à cran pour pas grand chose, puis elle se met à traiter Georgia de grosse saucisse dégueulasse, mais comme Alice le dit si bien ; « Whatever. » La mère de Sophia arrive et leur informe qu'elle va s'absenter une heure, donc elles vont toutes êtres seules à la maison. Elle ouvre un placard et y'a des centaines de coffres à bijoux donc elles vont toutes dedans pour prendre des photos.
    La mère s'en va en voiture, puis on retrouve les filles qui continuent de s'éclater avec les bijoux, Alice commence à mettre une sorte de diadème puis Sophia lui dit « Tu n'es pas une princesse, Sam ». .... Comment ça, "Sam" ? VOUS VOUS FOUTEZ DE MOI DE CHANGER LES PRÉNOMS DES PERSONNAGES COMME ÇA DÉJÀ QUE J'AI GALÉRER MES GRANDS MORTS POUR TROUVER LE NOM DE TOUS LES PERSOS EN CHERCHANT LES ACTEURS, LE CASTING ET REMATER LES SCÈNES 30 MILLIONS DE FO----- *Ahem*, apparemment Alice-Sam serait boursière mais ça on s'en fout puisque que Cat commence à sortir un flingue couvert de pierres précieuses d'une mini boîte en disant je cite ; « Vous racontez quoi sur moi, pétasses ? » Oh oui, enfin de l'action, me direz-vous. Elle pointe tout le monde avec le flingue mais personne n'en a rien à foutre, elles se prennent toutes en photo avec le flingue puis au final elles le reposent et on en parlera plus jamais. Tiens ça faisait longtemps, vous voulez un autre truc dont on en parlera plus jamais ? On vois Sophia dans la salle de bain qui s'injecte une piqûre d'on ne sais quoi. Georgia y va à son tour, puis on l'entend vomir derrière la porte.
    On retrouve les filles dans une chambre, toujours en shooting photo mais cette fois, c'est Georgia la vedette. Elle se prend encore des saloperies plein la gueule. Bon écoutez, le film m'a complètement perdu avec ces personnages, je ne sais plus qui est qui mais c'est pas si grave, les trois quart des persos ne servent à rien donc je vais quand même pour résumer ça du mieux que je peux.
    • Cat: Tu devrais arrêter la gym avant de ressembler à un travesti.
    • Georgia: J'ai pas fait de gym depuis presque un an.
    • Cat: C'est clair !
    • Ava: Tu devrais essayer le Power Pilates ou faire du core fusion.
    • ???: Ava, t'es trop débile. Le Pilates, c'est trop tard pour elle !
    • Alice: Georgie, je joue au foot, et c'est vraiment sympa. Je parie que tu serais bonne.
    • ???: Je paierais pour voir ça !
    • Georgia: Vous êtes vraiment pas cool. Je fais de l'exercice ! Je marche jusqu'à l'école et je retourne chez moi à pied.
    • Cat: Attention, tu pourrais te faire une entorse.
    • Ava: Sérieusement, tu pourrais te froisser un muscle ou te torde la cheville.
    • Georgia: Je vais prendre des cours de danse, au printemps. Jazz et claquettes. Il fait trop froid pour danser en hiver.
    • Alice: Tu nous fais trop rire.
    • Cat: C'est exactement ce que font les gros. Ils nous font rire.
    • Sophia: Georgie, je trouve que c'est vraiment positif de te remettre à la danse. Fais un peu de Soul Cycle aussi, parce que la danse est trop tranquille. Ce serait top pour toi.
    • ???: Elle n'en fera jamais !
    • Cat: Sérieusement, tu as envisagé la liposuccion ? Mon père te fera un bon prix. Ton cul est juste énorme. Tu commences par le cul. Tu gardes la graisse pour quand tu seras vieille, et l'injecter dans ton horrible visage. En fait, tu es le fantasme de tous les chirurgiens plastiques. Regardez-moi cette graisse qui pend. Tout ce gras à douze ans ? Ce sera quoi plus tard ? Je chialerais si j'étais toi. En fait, je me suiciderais.
    • Donnie: WOOWOWOWOWOWOWOOW CALME-TOI WESH
    • Sophia: Tu vas trop loin. Arrête.
    • Cat: Tu devrais te suic...
    • Sophia: Arrête de la persécuter, tu es horrible !
    • Cat: Tu te fous de moi ? Qui lui a parlé du Soul Cycle ? La plus méchante, ici, c'est toi, Sophia ! Quand ma mère est morte, t'as fait pareil.
    • Sophia: Il faut que tu passes à autre chose.
    • Cat: Vraiment ? Passer à autre chose ? J'aimerais bien t'y voir, à ma place.
    • Sophia: Cat, ça suffit ! Dégage !
    • Cat: Qu'est-ce que tu racontes ?
    • Sophia: Tu te barres de chez moi. Je t'appelle une voiture.
    • Cat: Georgie, t'es trop une poseuse ! Tu fais que bouffer. Sophia te garde pour ça, pour se sentir plus maigre et plus jolie.
    • Georgia: Répète voir !
    • Sophia: Ça suffit, dégage !
    • Cat: T'es sérieuse, tu me fous dehors ? Je suis désolée. On se dit toujours des trucs pas cool entre nous. Je voulais pas te faire de peine, j'te jure.
    • Sophia: Si je te pardonne maintenant, tu n'arrêteras jamais !
    • Alice: S'il te plaît, laisse-la rester. On rigolait, c'est tout. ... Bien, si Cat s'en va, alors moi aussi.
    • Sophia: Non. Toi, tu restes. T'en as pas envie ? Tu dois t'en aller, Cat ! Tu dois partir quand ton hôte te le demande poliment.
    • Cat: Fais pas ça, je suis vraiment désolée. Tu ne comprends pas. J'ai nulle part où aller ! Tu viens, Alice ? Laisse tomber !

    Oui je sais, c'est vraiment parti en couilles. Au final Cat se fait virée de la maison, Sophia l'insulte par SMS (bon ça c'était pas nécessaire) et pendant qu'elle fuit dans la forêt, les autres s'amusent dans la maison comme si de rien n'était. Cat appelle son père mais il ne répond pas, et en pétant un câble on réalise que son père ne prête pas beaucoup attention à elle.

    On retrouve les filles dans une autre pièce en train de continuer leur shooting photo, mais Cat publie des photomontages humiliant de Georgie, la faisant révéler qu'elle n'arrive pas à s'empêcher de manger car ça l'aide à se sentir mieux. Tout cela en résulte à enfermer leurs portables dans la chambre forte jusqu'à ce que la mère de Sophia revienne. Les voilà donc toute privées de portable. Elles jettent la clef dans le jardin, puis on aperçois une personne en train de les photographier de loin, une personne ayant l'air adulte vu la taille de sa main, et portant un gros gant en cuir. Ensuite on les vois s'amuser à boire du vin, danser chacune leurs tour, jouer avec le petit oiseau, pendant que la personne dehors les filme et les prennes en photo. Et là on a une scène extrêmement bizarre qui arrive, une sorte de développement de personnages mais qui au final ne servira à rien.

    Les filles s'assoient dans une sorte de petite """tente""" avec une lumière rouge persistante à l'intérieur, et vont toutes décider de se raconter des secrets en étant 100% honnêtes. On a une vue subjective de visiblement quelqu'un qui les prend en photo à l'extérieur de la tente, donc qui est à l'intérieur de la maison. L'une d'entre-elle (celle dont j'ignore le nom) raconte qu'en ayant eu ses premières règles, c'est arrivé soudainement à l'école, que tout le monde l'a appelé Bloody Mary, que sa mère la engueuler en disant qu'elle était trop jeune et qu'apparemment sa mère ne savait pas qu'elle était vegan, Alice-Sam réplique en disant que sa mère lui dit qu'elle fait toujours tout mal, Sophia réplique qu'elle déteste sa mère aussi parce que ses parents se disputent absolument tout le temps, qu'elle voulait fuguer à Paris pour devenir mannequin, qu'elle volerait des bijoux à sa mère parce que de toute façon elle s'en rendrait pas compte, qu'elle va à des réunions débiles et qu'elle se demande pourquoi elle n'a pas des parents normaux, Ava réplique en disant que ses parents ne savent même pas qu'elle existe, qu'ils passent leur vie à travailler, qu'elle est toujours toute seule et qu'elle déteste ça, que quand ils sont à la maison ils sont sur leur téléphone, qu'on dirait des zombies et qu'elle les déteste. Georgie demande à quelqu'un de dire quelque chose de joyeux, puis Ava réplique qu'elle a embrassé un certain "Christopher". En quoi c'est important ? Si je le marque c'est que ça va revenir plus tard, alors pitié n'allez pas me dire « Tu précises trop de choses pour rien » ça va revenir plus tard bandes d'impatients è_é. Elles demandent à Alice-Sam si elle a fait la même chose, ce qu'elle réplique en « J'ai fais plus que ça » et c'est un peu cringe vu son très jeune âge mais bon on va passer outre.

    Ensuite on les vois aller dans la piscine en faisant de la danse, mais Alice-Sam a une autre hallucination et vois la baignoire se remplir de sang, ce qui m'a fait un peu penser à Shining pour des raisons....... meh-heh. Sophia tire son bras pour lui demander si ça va et de venir les rejoindre, puis elle voit une cicatrice d'ouverture de veine (ouais je suis vachement français aussi) sur le bras de Alice-Sam. Elle lui demande ce qu'il s'est passé, puis elle raconte que tous ses amis lui ont tourné le dos et que son ancienne école à été dure à cause de ça.

    Elles changent de sujet et on les retrouve en train de danser avec des masques grave flippant qui sortent d'on ne sais où, le film met à mort l'accent là-dessus donc je suppose que c'est important, mais leur séance de danse se fait interrompre par la sonnerie de la porte. Sophia va ouvrir, et brusquement, la porte se fait presque forcer par le père de Cat qui leur demande où est passée sa fille. Il s'introduit dans la maison et l'appelle mais évidemment, elle ne répond pas. Il allume son portable et met en haut-parleur son répondeur pour qu'elles puissent toutes entendre les messages que Cat a laissé à son père.

    • Père de Cat: Pourquoi ma fille est en train de pleurer ? Elle est hystérique !
    • Sophia: Il ne s'est rien passé, Dr White !
    • Alice: Cat voulait s'en aller.
    • Père de Cat: Où est ta mère ? Je dois lui parler de vos persécutions.
    • Georgie: Elle nous a persécuter, elle m'a fait pleurer et m'a dit de me suicider !
    • Père de Cat: Bon conseil.
    • few seconds later...
    • Père de Cat: Elle est partie avec Bennett ?
    • Georgie: On ne connais pas de Bennett.
    • Père de Cat: Je sais qu'elle est là ! Vous essayez de la couvrir ? Vous avez fait une promesse, un pacte de filles, entre vous ?
    • few seconds later...
    • Père de Cat: Vous avez bu, hein ? Oui, vous avez bu. Toi aussi t'as bu. C'est ça, t'as bu hein ? Vous avez 12 ans ! Vous avez bu, toutes ! Des filles de 12 ans... en train de boire.
    • Sophia: Docteur White, c'était ma mère.
    • Père de Cat: Comment je pourrais vous croire ? Vous êtes toutes ivres ! Il lui est peut-être arrivé quelque chose ! Pourquoi vous l'avez laissé partir ? Pourquoi personne ne m'a appelé ? J'aurais pu venir la chercher ! Vous vous souciez que de vos gueules. C'est plus facile comme ça. C'est plus facile comme ça, putain ! Vous en avez rien à foutre, hein ? C'est ça ? Y a quelqu'un qui compte pour vous ?
    • Ava: Je vous jure, elle est rentrée chez elle.
    • Père de Cat: T'es une idiote ? Elle n'est pas rentrée, j'y étais. C'est trop dur à comprendre pour vos petites têtes ? Petites garces, vous êtes capables de tout. Après ce que vous lui avez fait l'autre fois, j'aurais dû porter plainte.
    • Alice: On est désolées.

    Alors là certains d'entre-vous vont peut-être être d'accord avec le père, mais vous n'avez seulement que le texte, un peu coupé en plus. Parce qu'en vérité, il est beaucoup plus violent. Il les attrape par le cou, leur hurle dans les oreilles et j'en passe.

    Sauf que là, arrive une scène qui m'a réellement donné un frisson et qui m'a fait remettre en arrière pour vérifier si j'avais bien vu. Sauf que là, on va faire une très très courte analyse de plan.

    Manifestement, c'est un gros plan d'Alice disant « On est désolées ». Le plan signifie donc qu'on doit porter notre attention sur Alice, c'est elle qui est au centre, c'est elle qui parle. Mais il n'y a pas de profondeur de champ, ce qui rend le font aussi net qu'elle (plus ou moins), et je sais que vous regardez tous la même chose. Ce putain de mannequin.

    Après que le père leur ait dit qu'elles devraient se faire interner, Alice dit qu'elle va aller la chercher. Et PILE, à la seconde près où elle commence à parler, CECI se fait voir.

    Oui. Vous l'avez remarqué, maintenant. On peut clairement voir le mannequin tourner les yeux très rapidement et furtivement vers la fenêtre, avant de se retrouver les yeux fermés une fois qu'Alice passe devant elle pour rejoindre le couloir de la maison.

    Qu'est-ce qui est génial dans cette mini scène de quelques secondes ? D'abord, c'est super furtif. Si je ne vous avez pas fais savoir tout ça, vous seriez nombreux à ne pas l'avoir vu. C'est le genre de détail qu'aucun des personnages ne relève dans le film et qui ne fait plus jamais interruption, laissant le spectateur en mode « wtf qu'est-ce que c'était que ce truc ». Ce genre de petit détail déjà quand tu le remarque ça fais froid dans le dos parce qu'on s'y attend pas du tout, et ça laisse supposer au spectateur qu'il y a encore pleins de détails cachés dans le film qu'il faut chercher. Exactement la même chose dans Shining, d'ailleurs. Des milliers de petits détails qui rendent le film encore plus flippant quand on les remarque. Mais...

    Le film gâche tout ça. Clairement, ça ne signifie vraisemblablement rien, c'est complètement incohérent avec le film en plus parce que... il n'y a pas de paranormal. Dans Shining, c'est cohérent. Parce qu'il y a du paranormal. Ou ce qui semble en être. Mais dans #Horror, ce n'est même pas fait mention à part le soi-disant fantôme du peintre qui n'est qu'un délire au final. C't'un détail qui aurait pu rendre le film intéressant mais qui au final est complètement USELESS.

    Enfin bref, le père est extrêmement véner et en vient même à les menacer avec un couteau juste pour les faire flipper. Juste, mec. TU ES PÈRE DE FAMILLE. WHAT THE FUCK IS WRONG WITH YOU. Une des filles OSE se barrer pour sa vie et il dit je cite ; « GET BACK HERE » je souligne parce que c'est quand même extrêmement drôle à voir. Et c'est un film d'horreur putain.

    On suit Alice-Sam qui est dehors et qui cherche Cat. ... Et qui s'enfuie devant une voiture rouge. Oui, celle du début. Bon après y'a du sang sur la vitre mais faut le voir quand même.

    Le père est toujours véner et les prends dans ses bras en disant que si sa fille est pas revenue, il appellera les flics, qu'elles iront en taule enfin bref il joue le connard complètement taré et leur fais peur et finit ENFIN par se barrer.

    Les filles se dirigent vers le salon en disant des saloperies sur le Dr. White et Cat, Georgie et l'autre conne dont j'ai oublié le nom se marre en le traitant d'Hitler, mais Sophia ne trouve pas ça drôle. Alice-Sam arrive dans la maison en disant qu'elle a vue une Ferrari rouge avec du sang sur les vitres, mais Sophia lui dit que c'est la voiture de son père et qu'elle ment encore. Elles se disputent et tout le monde la traite de menteuse et se fait virer de la maison par Sophia. Les deux se moquent de Sophia en disant que sa mère a baisé avec Hitler et se comportent en grosse connes, donc elle les insulte et se barre en disant qu'elle va essayer de trouver Cat.

    On retrouve le Dr. White qui va voir la mère de Sophia et lui demande comment elle a put laisser les filles sans surveillance après "l'accident de l'an dernier". Elle lui dit de relax, mais il lui répond qu'elles ont virée Cat et qu'elle a disparue. La mère reste calme mais lui dit qu'il va porter plainte pour harcèlement sur sa fille.  Le Dr. White pète encore un câble et dit à quel point elle est misérable et l'attrape par la tête, elle lui répond que sa fille est peut-être tarée à cause de lui,  il la menace de la tuer, et elle finit par se barrer à son espèce de centre de relaxation en le traitant de malade et il repart.

    On retrouve Alice-Sam dans la salle de bain de Sophia, qui est d'ailleurs l'affiche de cet article, et qui apparemment essaie de se rassurer en disant que rien de cela n'était réel et en faisant l'état des lieux. Sauf que là, elle a des flash où elle voit la piscine se remplir de sang et... des visages de clown dans une forêt...? Des silhouettes frapper sur une fenêtre avec des mains en sang ?  Ok vous savez quoi, je me barre.

    ...Non en fait me revoilà. On les vois encore se faire prendre en photo de l'extérieur. Alice-Sam revient dans le salon et le tableau dans le fond semble "respirer", donc Alice-Sam est clairement en train de perdre sa santé mentale, elle s'excuse en disant qu'elle pensait avoir vu quelque chose et qu'elle voulait faire peur à personne, mais Francesca (ouais je sais on l'avais oublié elle, puis je suis même pas sûr de ne pas m'être gouré dans les personnages) se demande si tout n'est pas vrai au final et que le fantôme de l'artiste ne demeurerait pas encore dans la maison.  Georgia fait encore sa connasse et traite Sophia de "freak" (je rappelle qu'elle n'est pas là) tout en se tartinant les doigts de cupcakes et en disant qu'elle n'en à rien à foutre de tout ce qu'il peut se passer, elle s'embrouille avec Francesca, puis retraite Alice-Sam de menteuse, puis on a une vue subjective sur l'extérieur de la maison où on vois quelqu'un espionner les filles, ENCORE.

    On retrouve le Dr. White qui essaie d'appeler Cat, il perd complètement la boule et se met à creuser dans la terre avec ses mains et il lui fait des reproches en même temps. 

    On retrouve Sophia qui est sortie dehors et qui retrouve la voiture rouge. Elle reconnait la voiture de son père,  mais du coup en entrant dedans elle voit son cadavre par la même occasion. Oui, le gars du début qui trompait sa femme c'était le père de Sophia.

    Enfin, du coup vous le saviez, depuis tout-à-l'heure. Mais pour moi ça fais plusieurs mois. ENFIN BREF,

    Elle appelle sa mère, mais elle a un double appel avec un gars qu'elle déteste apparemment et l'insulte mais du coup ne reçois pas l'appel de sa fille. Elle pense que c'est le Dr. White qui a fait ça et prend le flingue qui était dans la voiture et fuit.  Time lapse, la nuit tombe et elle se retrouve toute seule dans le noir dans la forêt. Elle semble perdue puis on la vois en vue subjective à travers  la vision d'une caméra

    On retrouve les trois gamines dans la maison avec les masques chelou de tout-à-l'heure, et Georgia dit à Alice-Sam qu'elle aurait aimé qu'elle ne vienne pas parce que tout est de sa faute.  Pourquoi, comment, me posez pas la question. Alice-Sam en a marre du coup elle se barre et Georgia dit qu'elle flippe juste sans raison. Francesca dit qu'elle a entendu un cri venant de la cave (je précise cependant que nous spectateurs on entend rien du tout),  puis on trouve Alice-Sam à la cave. Elle trouve le cadavre de ce qui semble être euh... Ava, j'imagine. La personne à la caméra la filme et prend des photos avec la caméra— attend mais c'est pas possibl— Alice-Sam fuit car le caméraman la poursuit mais elle se fait poignarder le ventre mais réussit quand même à s'enfuir parce que l'autre con arrête de courir. Puis on vois vite-fait Sophia qui cours dans la forêt, et retour à la maison où Francesca et Georgia qui discutent et jouent au ballon. Enfin discuter, se disputer comme des gamines, bien-sûr. En ramassant le ballon, elles trouvent le portable du Dr. White et regardent la galerie photo. Premier réflexe, évidemment. Mais  du coup elles voient des photos/vidéos de cadavres d'une femme et du père de Sophia. Puis une vidéo où Ava se faire poursuivre mais le téléphone a plus de batterie. 

    Alice-Sam trouve Sophia dans la forêt, et disent toute deux ce qu'elles ont vues. Alice-Sam décide d'aller à l'intérieur pour appeler la police et dit à Sophia du courir le plus vite possible chez les voisins pour avoir de l'aide et elles se séparent.

    On retrouve Georgia et Francesca qui sont paniquées du coup elles s'envoient encore des boutades mais finissent par se battre et se font filmer par une personne avec des gants en cuir— PUTAIN MAIS Y'A VRAIMENT RIEN DE NOUVEAU DANS CE FIL— Francesca se barre et laisse Georgia toute seule qui se lamente sur son sort en mangeant. On retrouve ensuite Sophia dehors qui marche toute seule et on aperçois le Dr. White la suivre derrière elle et il lui fait peur avec la lampe torche. Elle finit par fuir, encore. Alice-Sam se jette dans la piscine pour récupérer la clef que Sophia avait jeter pour qu'elles récupèrent leur téléphone, mais quelqu'un tente de noyer Alice-Sam. Elle sort de l'eau, mais ne trouve personne, et donc cours ouvrir le coffre. Ensuite on vois Sophia qui s'arrête sur la route pour essayer de faire arrêter la voiture qui arrive, quelqu'un la prend en photo et la voiture ne s'arrête pas.  On retrouve Georgia qui verrouille toutes les portes et commence à paniquer de plus en plus, Alice-Sam récupère les portables mais apparemment ils sont tous éteins. Puis on revient sur Georgia qui se fait ouvrir la gorge par une personne masquée. Il tente ensuite de tuer Alice-Sam mais elle s'enferme dans la salle du coffre-fort. On retrouve Francesca dans la forêt qui se fait agressé par une ombre (c'est une métaphore) et se retrouve enfermée dans un stade de baseba— tennis, et vu que les murs sont très très grands et solides ben elle s'épuise en frappant dessus et tombe au sol, aucune idée de savoir si elle est morte ou non. Alice-Sam trouve Georgia morte et attendez. Vous pensez peut-être à cet instant-là que le tueur est sûrement le Dr. White, même s'il y a quelques éléments pour le contredire mais ce film est tellement mal foutu que tout est possible, après-tout. Et bien non, pendant que le tueur masqué les regarde dehors, le Dr. White arrive près de Alice-Sam.

    Alice-Sam a peur, et n'arrive pas à dire au Dr. White ce qu'il s'est passé. Sophia est à l'extérieur de la maison et cri pour qu'on l'a fasse entrer mais personne n'entend. Le Dr. White appelle une ambulance, et Sophia essaie d'entrer par toutes les portes mais Georgia les a toute verrouiller.  Alice-Sam lève la tête et fixe le tueur masqué qui retire son masque, et oh surprise ! C'était Cat depuis le début !

    Le Dr. White s'excuse en disant qu'il doit la surveiller tout le temps car elle est « très malade ».

    Il pensait pas qu'elle leur ferait de mal, enfin bref le discours de base.  Sauf que Sophia arrive et pense que le Dr. White est le méchant du coup elle tire sur lui. Cat est super véner et s'enfuit. Alice-Sam lui révèle à quel point elle a fait une connerie. Alice-Sam s'enfuit et retrouve Cat, et les deux se pointe avec leur flingue comme deux cow-boys. La mère de Sophia rentrait en voiture mais voit Cat se suicider sous ses yeux en même temps qu'Alice-Sam.

    Et là on retrouve un breaking news hyper bateau en mode site de news putaclic qui explique que le massacre était retransmis en ligne par live et était suivit par DES MILLIONS  de personnes et qui n'ont rien fait.

    Et à la fin on trouve une petite fille du genre 4/5 ans qui veut jouer avec sa mère mais elle est occupée sur son ordinateur du coup elle trouve une tablette sur la table et la consulte. Et y'a la cheminée EN FLAMME derrière elle pendant qu'elle regarde la tablette. On la vois relever la tête et faire une tentative de tête sadique. C'EST L'ŒUVRE DU DIAAAAAAAAAAAAABLE—

    On vois une vidéo prise préalablement par Cat qui dit, je cite, « Et j'aurai le meilleur avatar avec le plus de likes. Et j'aurai le meilleur score et je serai la meilleur joueuse. Et on se souviendra de moi pour toujours. » Attrapez-les tous.

    RAH PUTAIN, C'ÉTAIT LONG.  Sauf si vous avez passer le synopsis, bande de flemmards. M'enfin bref, j'ai dis au début que le film pour moi n'était ni bon ni mauvais, mais en "l'analysant", j'ai remarqué qu'il y avait quand même beaucoup plus de mauvais que de bons. Tout simplement en en faisant le résumé. Certains qui l'ont lu vont peut-être penser que le résumé est trop long parce qu'il va trop en détails alors qu'il faudrait aller de points importants en points importants en ne retenant que l'essentiel. Sauf que là est tout le problème du film : Il ne se passe rien. Alors tout devient quelque chose à retenir. Je vous jure, j'ai essayé de faire court. Vraiment. Mais c'est vraiment très dur.  Promis, les autres review auront un résumé plus court et plus maîtrisé. Pourquoi ? Parce que même si certains seront des mauvais films, au moins ce seront des mauvais films qui vont quelque pars.

    ▶ Critique: 

    Points négatifs

    — Les acteurs

    Vous savez, la majorité des films que je regarde sont en VO. Et même si je suis presque bilingue, j'ai beaucoup de mal à savoir si un jeu d'acteur est bon ou mauvais, contrairement aux films français. Mais là... OOF. Certains acteurs jouent bien cependant, les adultes, et quelques "jeunes", même si je suppose que les acteurs jouant les gamines avaient dans la vingtaine. Mais quand il s'agit de scènes comme celle dans la salle de bain... Je suis désolé, mais l'actrice jouant Alice-Sam n'avait vraiment pas une super performance et ça se vois que c'est forcé. En fait, dans plusieurs scènes, ça se vois que certains dialogues et certaines émotions sont forcées. Je parle de la performance, car je n'ai pas vu ce que les acteurs ont fait d'autre, donc je ne peux pas juger leur talent d'acteur sur un seul film. Mais là, ce n'est clairement pas mémorable. Je critique aussi les dialogues, mais pour le coup là ce n'est pas la faute des acteurs.

    — Le scénario

    Un des plus gros point négatif du film, c'est le scénario. Vous le savez maintenant, je l'ai dit plusieurs fois dans cet article mais IL NE SE PASSE RIEEENN. ET LE FILM EST LENT MON DIEU, MAIS QU'IL EST LEEENNNT. Vous trouvez que le résumé est long ? Bordel, allez voir le film, vous relativiserez. Plusieurs fois en faisant le résumé, j'avais l'impression que le film n'avait aucune idée d'où il allait, et j'ai soulevé pas mal d'incohérences aussi. C'est qui le type ADULTE qui espionnait les filles avec les gants en cuir ? Certainement pas Cat, vu qu'elle était dans la maison. Le Dr. White ? Mais pourquoi aussi tôt ? J'ai l'impression que le film n'avait pas prévu son tueur, et en essayant de perdre les gens il s'est perdu lui-même. Le film a aussi la fâcheuse tendance à mettre des éléments qui au final n'ont servi à rien, genre à quoi ça nous a servi de savoir que le père de Sophia trompe sa femme ? Pourquoi Alice-Sam a une tutrice et non des parents ? C'est quoi ces/ses hallucinations ? C'est les siennes où c'est un effet pour faire classe ? Ou les deux ? C'est quoi le Xanax que le Dr. White à payer au début ? Cette histoire de l'artiste glauque, il en devient quoi ? Elle est vraie, surtout ? Ray Jameson, le gars qu'à disparu après avoir tué 6 personnes, je suis obligé de le préciser car on en reparle tellement pas que vous l'avez tous oublié. La piqûre que Sophia s'injecte, c'est quoi au final ? Georgia qui vomit, pourquoi ? Comment ? La statue qui bouge les yeux, le tableau qui respire, c'est quoi ça ? Une hallucination encore ? Rien n'est expliqué parce que ça ne sert à rien, on dirait juste une technique feignante de remplissage... parce que tous ces éléments inutiles cessent d'apparaître vers la fin quand il se passe enfin un peu de trucs.

    Je comprend ce que le film à essayer de critiquer à la fin, mais c'est tellement mal foutu et cliché, surtout le montage avec la gamine de 5 ans, c'est extrêmement ridicule et hilarant comment ça fait genre LE PÉCHÉ DU DIABLE AVEC LES FLAMMESSSS, LA GAMINE DE 5 ANS DEVIENT UNE PSYCHOPATHE APRÈS AVOIR CONSULTER SA TABLETTE PENDANT 10 MINUTES.

    Tiens, vous voulez une œuvre de fiction qui a la même critique et qui est beaucoup plus glauque, dérangeant et horrifique que #Horror ? DeadTube. Le manga, je parle. Exactement le même délire mais traité différemment et au final c'est mieux, et un de mes mangas préféré. En conclusion de ce point, je dirais que le scénario est vraiment très bordélique.

    — Les personnages

    Aucun personnage n'est attachant. Je ne passe pas par quatre chemins, c'est un fait. Les seuls personnages un peu près attachants sont Alice-Sam et Sophia, parce que c'est les deux qui décident de prendre les choses en mains quand ça pars en couilles. Mais Alice-Sam est un personnage creu, et Sophia reste une gamine superficielle qui n'a pas de réelles profondeurs. Comme les autres, finalement. Dans la scène où on les vois se parler à cœurs ouverts en se révélant leurs secrets, de ce dont elles ont peur, de ce dont elles ont honte, ce qui fait d'elles ce qu'elles sont, on pense enfin qu'elles ont grandies et qu'elles finiront par moins se chier à la gueule, exactement comme dans le film Power Rangers. Et oui je viens totalement de citer Linksthesun. Mais au final vers la fin du film elles sont de pire en pire, se battent et se séparent jusqu'à mourir comme des grosses connes.

    Pourquoi j'aimerais des gamines superficielles qui n'arrêtent pas de s'envoyer des saloperies à la gueule et qui ne se remettent jamais en question ? Ces personnages sont vides. Et dès qu'ils ne le sont plus, ils le redeviennent.

    — Le message

    Le message du film est complètement foiré. Ce qui est dommage, pour un message aussi louable et important qu'il l'est. Et pas si con que ça en plus. Mais il est traité d'une façon où on a juste envie de dire « ok boomer », même si je suis l'un des premier à détester cette phrase, c'est le sentiment que donne le film, car le message n'est pas bien traité parce qu'il diabolise une chose sans prendre de recul et en en parlant très mal comme on verra dans le point d'après.

    — La non-compréhension du système des réseaux sociaux

    On dirait que les réalisateurs n'ont jamais touché aux réseaux sociaux de leur vie. Je ne peux pas vous faire de screens, mais l'interface de la prise de photo est vraiment très moche et ne ressemble à rien, un décor avec un dégradé moche et coupé avec des emojis qui n'existent même pas en façon répétée avec des options du style "score" "lives" "top user" "upload", c'est quoi ce réseau social, sérieusement ? C'est un réseau social fictif ? ÇA AUSSI IL AURAIT FALLU LE PRÉCISER, HEIN. Nan parce que sur Instagram j'ai jamais vu d'options score, que certaines photos te rapportaient des points, que les lives pouvaient être noté avec 5 étoiles, que y'avais un bouton upload qui s'appelait UPLOAD et que y'avais un classement des utilisateurs. « Ces options existent sur d'autres réseaux sociaux » les 4 en même temps ? J'aimerais bien un nom dans ce cas. Je suis tout ouïe. ET ÇA AUSSI C'EST UN TRUC CORRIGÉ DANS DEADTUBE, PARCE QU'EFFECTIVEMENT, C'EST UN RÉSEAU SOCIAL FICTIF. ET C'EST PRÉCISÉ.

    Ah et c'est marrant, parce que le nombre de score au début ça tourne autour de 300/400. Pour un live suivit par

    d'utilisateurs, je trouve ces scores assez bas. Bon d'accord ça monte de plus en plus mais elles ont que 40 likes. ... ON AVAIS DIT DES MILLIONS.

    Le système de compliments quand tu fais un certains nombres de score aussi, le "GENIUS" "ULTRA KILL" avec une typo moche, bordel... on est sur un réseau social, pas sur CandyCrush, bordel de merde. Le graphique avec la sélection de photos mais elles sont toutes recyclées parce que le monteur pensait que ça se verrait pas alors que c'est le premier truc qu'on remarque, le curseur qui est une manche coupée en dessin, alors juste : Y'A PAS DE CURSEURS SUR PORTABLE. C'EST TACTILE UN PORTABLE MODERNE. ET ON PEUT PAS FAIRE DE TETRIS AVEC LES IMAGES. ET ÇA RAPPORTE DU SCORE EN PLUS. Non vraiment, si c'était un réseau social fictif, fallait le préciser. Mais même, ça rend le message encore moins louable parce que ça fais genre « mais du coup tout ça c'est de la fiction », et ça décribilise le message. Vous allez peut-être me dire « Bah du coup DeadTube aussi, vu que c'est un réseau social fictif » effectivement, mais non. Parce qu'il est tout droit inspiré de YouTube. La seule chose qui change, c'est qu'il n'y a aucune règles. Tu peux publier tout ce que tu veux dessus sans te prendre de ban ou que ta vidéo ne soit supprimée. Plus facilement croyable qu'un bordel pareil sur #Horror.

    Ah et aussi, on termine pas un hashtag par un autre hashtag. Un seul ça suffit, vous inquiétez pas. C'est pas des guillemets ou des parenthèses, ces trucs-là.

    Points positifs

    — L'image

    La réalisation graphique du film est belle et bien foutue. Les couleurs froides et décolorées, cohérentes avec le milieu où se passe le film (vu qu'il y a de la neige partout), la maison en art moderne qui a des couleurs très froides aussi avec des sculptures très  bizarres et qui donnent un côté un peu dérangeant, d'autant plus que même si les hallucinations ont une place bizarrement importante dans ce film et que j'ignore d'où elles proviennent, elles sont plutôt réussies et collent à l'ambiance.  ... Voilà voilà voilà, ça sera tout. Esthétiquement le film est beau.

    — La musique

    Les musiques sont très cool. Et même pour certaines, je les aimes beaucoup. Surtout celle qui se lance quand le Dr. White cherche Cat dans la forêt. Je dirais même que les musiques sont en décalage avec le film certaines fois. Du moins, avec le scénario. Parce que niveau esthétique, elles collent, et en rajoutent encore plus à l'ambiance malsaine.

    — Beaucoup de bonnes idées

    C'est la première chose que je me suis dite en voyant le film la première fois. Il y a des bonnes idées dans le film, mais ce qui est dommage, comme je l'ai dit préalablement, elles sont noyées sous les défauts du film. Mais parfois un des défaut du film aurait pu être un point positif s'il avait été bien traité. Du genre, que le tueur soit en fait depuis le début une des gamines. Why not, inattendu en plus. ... sauf que là c'est pas cohérent, comme je l'ai dit dans le point du scénario. L'aspect hallucination, c'est vraiment cool, ça donne un côté original au film, en plus j'adore ce genre d'esthétique/réalisation. Y'a la même un peu dans Las Vegas Parano et Black Mirror. ... Sauf que là, y'a une raison. Dans les deux cas, les personnages étaient drogués. Alors que là on dirait que ça provient d'Alice-Sam, mais pourquoi ? Y'a vraiment un lien entre l'hypersensibilité et les hallucinations ?? Parce que moi j'ai juste l'impression que c'est des conneries. Mais vous pouvez me contredire si y'en a vraiment un. Mais même si y'en a un, c'est pas une excuse un peu bateau pour rajouter cet aspect-là au film ? J'en ai quand même l'impression. Le côté de l'artiste mort, ça aurait pu faire tourner le film dans un côté paranormal, surtout qu'avec un décor comme ça et une telle ambiance ça aurait pu donner un truc original, et justifier les hallucinations par la même occasion. Une sorte de « ta gueule c'est magique », si vous voyez ce que je veux dire.

     ▶ Au final, est-ce un film que je vous conseil ? 

    Et la réponse est... Non. Même si l'ambiance est plutôt pas mal, pendant toute l'intégralité du film on s'attend à ce qu'il se passe quelque chose, mais voilà le hic ; il ne se passe rien. Le film n'est même pas pertinent dans la thématique qu'il était censé traité, qu'il ne traite en fait jamais vraiment. Comment je sais que le film est censé traité sur harcèlement sur internet ? Eh bien en fait, je ne le sais même pas. J'ai juste vu ça dans une vidéo d'un youtubeur que j'aime bien. Pour ma part, je n'ai trouvé aucune autre info autour du film. Mais si cette information est vraie, elle est où la mise en garde ? Les filles se sont rencontrées sur internet ? Mais c'est dit où et quand dans le film, ça ? Parce que croyez-moi que j'ai dû remonter des scènes en boucle pour le résumé, et je n'ai trouvé cette info nulle pars. Donc ça ne doit pas être ça, alors le fait qu'elles publient  leurs photos sur internet ? Et c'est quoi le problème que ça engendre ? Internet n'a jamais été le problème dans le film, ce n'est même pas le sujet du film en fait. La preuve, elles n'ont plus de portable après. Le sujet du film, volontaire ou non, est la superficialité. Totalement en fait. Le truc de fin du « les gens sur Internet raffolent du contenu violent et ne feraient rien si une chose pareille se passerait sous leurs yeux » oui, totalement. Vous avez raison et tord. Parce que c'est déjà arrivé. Et plusieurs personnes ont appelés les flics. Et vous savez ce qu'il s'est passé ? Ils n'y ont pas cru. Les spectateurs et les organisateurs de ces trucs-là ne sont pas les seuls à blâmer. La question serait même « Pourquoi on raffole tant du contenu violent ? Encore plus aux États-Unis ? La société elle-même aurait un culte de la violence qui s'abat dès le plus jeune âge et minimise le sujet et l'ampleur des dégâts qu'elle peut avoir ? » La question est beaucoup plus compliquée que seulement des gamines qui veulent des followers. D'autant plus qu'elles crèvent, alors quel est l'intérêt ?

    Je ne saurais comment conclure cette critique, ce film était beaucoup trop bordélique pour ma part, et perd de son intérêt car il a raté totalement son message. Ce n'est même pas un bon film d'horreur nul à regarder entre amis pour rire, car il en est juste ennuyant et confondant de ridicule.


     Ah et si la conclusion vous a pas satisfait, voilà en bonus, un instant philo avec Dune.


  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Avril à 14:10

    HE BEN PUTAIN T'AS PRIT TON TEMPS POUR LA SORTIR-

    Franchement rien qu'à lire la review j'ai envie de gifler tout le monde x)

    Pour Georgia qui gerbe, à part pour dire "elle est boulimique"... mais si c'est juste pour indiquer ça sans suite ni conséquences ben c'est un peu useless, comme beaucoup de détails de ce film visiblement

    Par contre DeadTube ça à l'air sympa mdr, 'fin en esperant qu'il y ai pas 250 volumes, je vois que c'est encore en court de publication...

    2
    Samedi 10 Avril à 14:17

    TU PEUX PAS COMPRENDRE MA SOUFFRANCE

    Sérieux ? Alors ne regarde pas le film, sinon ton PC va t'en vouloir à vie pour sa maltraitance

    Bah oui justement, moi j'avais pensé que genre elle avait honte et voulait être maigre comme les autres donc se faisait vomir ou un truc du genre, boulimique comme tu dis, sauf que vers la fin on voit elle finit par s'en foutre et à traiter les autres d'anorexiques... et comme tu dis, c'est pas réutilisé par la suite donc ouais, c'est useless.

    J'ai pas fini le manga mais j'ai pas l'impression qu'il y ait tant de tomes que ça, et puis ce n'est vraiment pas rare x) t'en trouve à la Fnac la plus proche de chez toi dans le rayon mangas.

    • Voir les réponses
    3
    Samedi 10 Avril à 14:27

    T'AS PAS VU CETTE HORREUR, TU PEUX PAS COMPRENDRE

    R.I.P Jean-Eudes, le meilleur d'entre-tous

    Ah tu rates pas grand chose t'inquiète mdrr

    Un montage ? ça me dit rien pour le moment, ça me rappelle juste un montage que j'avais fais avec Hot Fuzz

    EDIT: Ah mais si putain oui ! C'était lui !

    Bon bah je te passerais le scan t'inquiète mdrr

    • Voir les réponses
    4
    Samedi 10 Avril à 15:37

    Tiens mais je viens de percuter, la chianteur du film est avertie, d'où le titre

    Yaayy j'attend les prochains Free Trauma

    Montage de qualité avec ARIAL et typo ROUGE

    'tain cette chance, je trouve jamais d'Eroguro en magasin moi

    • Voir les réponses
    5
    Jeudi 22 Juillet à 22:25

    ouéé j'ai enfin lu l'article ! maintenant je m'en vais me recoucher sous ma couette comme une grosse merde :c

    Mais sinon, j'adore comment tu agences tes critiques, c'est bien présenté, tout beau tout propre, ça donne envie de lire, en plus avec un avis très pertinent !

    (Du coup, je ne perdrais pas mon temps à regarder ce film, à part si je suis seule sur un île avec un pc)

    (Sinon fais une critique sur Call me by your name uesh, jveux savoir ton avis! Spoil : j'ai pas aimé perso)

    6
    Jeudi 22 Juillet à 23:40

    'taaiinn soigne-toi bien, ça craint é_è

    J'aime ce format aussi mais bordel c'que c'est long xD Mais bon heureusement que les prochaines reviews seront sur des films moins chiant à résumer parce que sinon je vais faire un burn-out °u°

    (En vrai c'est un bon film pour réussir à trouver le sommeil ou pour montrer ce que c'est un vieux qui ne comprend rien à la technologie)

    Ah j'ai pas encore vu ce film mais j'y compte bien ! Et ouais ça marche du coup ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :